Je m’appelle Didier Flipo.
Je suis en train de rénover ma 3ème maison de A à Z.
Mais cette rénovation, comme les deux précédentes, surprend souvent les visiteurs.
Parce que mon principal objectif est un petit peu d’en faire une maison autonome, mais surtout d’en faire une maison résiliente !
Bien loin des standards les plus répandus.

 

Ton accompagnement personnalisé

vers l’autonomie et la résilience

 

(Oui, je prends l’initiative que l’on se tutoie. Parce qu’on va travailler ensemble de longues heures. Un travail intense, sans concessions. Alors de mon côté, c’est tutoiement indispensable ! 😉)
 
Mais d’abord, cette question :
D’après toi, quelle est la différence entre l’autonomie et la résilience ?
Pour moi, c’est simple.
L’autonomie ?
C’est vivre dès aujourd’hui avec le plan B.
C’est te passer complètement de ce que notre société te propose : eau, électricité, chauffage, alimentation… tout assurer par toi-même.
C’est vertueux, mais ça prend un temps fou au quotidien.
Et c’est une stratégie qui va user ton matériel, au risque qu’il soit inutilisable le jour où tu en auras vraiment besoin.
La résilience ?
C’est vivre quasiment “normalement”, connecté aux réseaux publics.
C’est avoir ton plan B, mais le garder en réserve, l’économiser, le préserver pour qu’il soit pleinement opérationnel le jour où tu en auras vraiment besoin.
Et c’est aussi avoir un plan C, un plan D, un plan E…
Pour ne craindre aucune pénurie, aucun rationnement, aucune panne généralisée du système.
Pourquoi avoir besoin de résilience ?
Parce que ces risques systémiques, ce ne sont plus seulement des courbes hypothétiques dans ce bon vieux rapport Meadows des années 70.
Ces risques systémiques, avec le COVID, avec l’Ukraine, ils ont déjà commencé à impacter ta vie courante.
De mon côté, ça fait plus de 10 ans que j’ai tout changé dans ma vie pour devenir résilient.
Pour être au courant, il m’a suffit de visionner quelques conférences d’Yves Cochet, de Jean-Marc Jancovici, de Pablo Servigne ou d’Arthur Keller.
Il y a plus de 10 ans, je suis tombé dessus.

Et surtout je n’ai pas fait l’autruche.
J’ai creusé le sujet.
J’ai recoupé les sources.
J’ai fini par comprendre que ce n’était pas un délire dans leurs têtes.
Je les ai pris au sérieux.
Avec tout le sérieux qu’ils méritent.


Et pas seulement avec mon petit cerveau.
Mais avec mes tripes !

 

En prendre conscience avec tes tripes, c’est ce que je te souhaite aujourd’hui.
Parce que ce n’est que comme ça que tu vas vraiment te décider à te bouger.
Tu le sais, la solution n’arrivera pas des politiques ni des puissants.
Mais c’est bien toi qui a toutes les cartes en main pour décider de ton avenir.
Pour passer à l’action dès maintenant, plutôt que de dépendre de leur bon vouloir (sérieux, qui compte encore sur ça ?).

Alors, oui, ça te fait probablement peur.



Oui, il faut prendre quelques heures pour comprendre les conférences des experts.
Il faut avoir l’humilité d’accepter leurs conclusions.
Il faut arrêter de rêver que les politiques / les scientifiques / les petits hommes verts vont nous sauver.
Parce que ça n’arrivera pas.
Et ces experts expliquent très bien pourquoi.

Et après, il faut se bouger.
Passer à l’action.
Je l’ai fait il y a 10 ans.
J’ai quitté Lyon, mon boulot d’informaticien, et une vieille ruine que je venais à peine de transformer en une magnifique maison écologique.
Et j’ai tout recommencé dans ma campagne natale.
Je suis devenu maraîcher.
J’ai rénové une seconde ruine pour en faire une maison résiliente.
Et j’ai lancé ma chaîne YouTube pour t’aider à faire pareil.
Dans ton potager, puis dans ta maison.

Parce que, pour améliorer ta résilience ?
Tu n’as pas besoin de prendre des mesures aussi engagées que moi.
Commence par améliorer petit à petit ton potager et ton verger.
Fais-en des sources de nourriture de plus en plus fiables.

Et améliore ta maison.
Pour gagner en autonomie.
Pour gagner en résilience.
Pour gagner en sérénité.
Pour, comme moi, ne pas craindre les augmentations des prix de l’énergie ni les menaces de pénuries.

Et pour y arriver, les ressources sont infinies.
De nombreuses vidéos sur internet, dont celles de ma chaîne YouTube.
De nombreux livres, dont La Maison Résiliente.

“Enfin un livre où les auteurs ont intégré le fait que les pénuries peuvent exister. Si les ressources sont disponibles, voici le meilleur choix, et si ce n’est pas le cas, si les ressources viennent à manquer, voici un plan B” (extrait d’une critique enthousiaste de la chaîne YouTube “Autonome”)

Mon conseil ?
Ne te laisse pas impressionner par les exemples trop complexes, trop aboutis, hyper intimidants que l’on voit sur internet.
Ils ont tous commencé il y a des années.
Mais laisse-les t’inspirer.
Fais comme eux, commence petit à petit.
Vas-y pas à pas.
Une chose à la fois.
En te concentrant tout d’abord sur tes besoins les plus importants.

Et si tu n’es pas super à l’aise avec ça ?
Que tu ne sais pas par où commencer ?

Si tu veux aller plus vite, sans risque d’erreur ?
Si tu veux un soutien plus concret ?
J’ai fait évoluer les coachings que je pratique depuis quelques années.
Tu peux maintenant profiter d’un véritable accompagnement vers ta résilience.
Une journée complète chez toi.
Parce que c’est le seul moyen de bien repérer tous les points forts et les points faibles de ton lieu de vie, de ne rien laisser dans l’ombre.
Puis un suivi au fil des mois, selon tes besoins.
Avec des rendez-vous en visio.
Pour vraiment prendre le temps de répondre à tous tes questionnements, à toutes tes incertitudes, à chaque nouveau problème qui pourrait se présenter.
Pour t’accompagner aussi longtemps que tu en auras besoin.
Jusqu’à ce que tu vives dans une maison aussi autonome et aussi résiliente que tu le souhaites.
Une maison où tu n’auras plus à craindre les augmentations des tarifs de l’électricité et du gaz.
Ni les coupures d’eau ou d’électricité.
Ni les pénuries éventuelles, qu’elles soient alimentaires, de matériaux… ou de papier hygiénique !
(oui, si tu veux, on en parlera quand je viendrai, du papier hygiénique, car j’ai 3 solutions à te proposer)
La visite chez toi ?
Les visios ?
Je filme tout !
Et je te donne les vidéos.

Pourquoi tout filmer ?
Parce que cette visite, c’est du lourd !
C’est intense, c’est hyper complet, je te mets sur le grill, et tu ressors avec les neurones en bouillie !
Pour que ça ne soit pas seulement un sympathique échange, mais un rendez-vous qui te fasse vraiment avancer.
Même si tu es très à l’aise côté bricolage et jardinage, même si tu es au top en prise de notes ?
Tu finiras par oublier la plus grande partie de ce qu’on va se dire. C’est humain.
L’objectif de la visite, c’est de tout savoir de toi (même ce que tu ne savais pas toi-même).
De tout savoir de ta maison.
De tout savoir de ton jardin.
Tu dois être pleinement disponible pour me répondre, et pour qu’on détermine ensemble les meilleures solutions pour toi.
Pas pour que tu m’arrêtes toutes les 3 minutes pour prendre des notes.
Parce que chaque détail compte, et tu passerais ton temps à écrire.
Avec les vidéos, tu pourras tout revoir calmement, pour ne pas risquer de rater un point important.

Pour que la visite, pour que les visios, te soient vraiment profitables.
Pour en garder une trace indélébile.
Et pas juste un beau souvenir qui s’estompe au fil du temps.
Ce que je te propose ?
C’est unique.
Je te laisse en juger :
– J’ai plus de 10 ans d’expérience dans l’autonomie et la résilience.
– J’ai rénové 2 maisons de A à Z, et je suis en train de travailler sur la troisième. Avec à chaque fois des solutions différentes, parce que chaque cas est unique.
– J’ai accompagné de nombreuses personnes en coaching personnalisé.
– Mon sens pédagogique s’est progressivement affiné grâce à plus de 6 ans de vidéos YouTube, d’accueil de stagiaires et de formations en ligne.
– Je suis le coauteur du tout premier livre qui donne vraiment des clefs pour un habitat résilient.
– J’ai une expertise vraiment complète : potager, verger, et travaux (gros œuvre, isolation, chauffage, eau, électricité, équipements low tech…), pour une synergie entre ta maison et ton terrain. Comment arbitrer entre les différents travaux ? Quelles sont les améliorations indispensables, et celles où tu brulerais inutilement tes économies ?
– Je te fournis un enregistrement vidéo de l’intégralité de nos échanges.
– Je ne suis engagé vis-à-vis d’aucun fabricant ni fournisseur de matériel, et je te conseille donc en parfaite indépendance. Si du matos est bon pour toi, je te le dirai. S’il est top, mais pas du tout adapté à ton cas particulier, je te le dirai aussi !
Voici quelques exemples de ce que j’ai apporté à mes clients :
– une économie de 19.569€ sur une installation solaire photovoltaïque complètement à côté de la plaque (et pourquoi il vaut mieux se faire conseiller par un expert indépendant que par un commercial qui fait semblant d’avoir des connaissances techniques).
– j’ai mis en lumière deux bonnes raisons de ne pas acheter une maison. L’une liée à l’environnement proche du lieu, l’autre à certains détails dans les caractéristiques du sol.
– j’ai prouvé par A+B à un client qu’il serait bien plus économique (et résilient !) de rendre sa grange habitable plutôt que de rénover sa maison. Il ne l’avait pas envisagé une seule seconde.
– un simple coup d’œil à de vieilles photos oubliées de la construction de sa maison ont fini par convaincre une cliente qu’un poêle de masse était la solution idéale pour elle.
– une petite astuce méconnue a permis à un bricoleur pourtant aguerri de s’épargner 3 jours de travail très physique et fastidieux… qui auraient en plus endommagé les murs de sa maison.
Alors, cette offre, elle est unique ou pas ?
Prends le temps de chercher, tu ne trouveras ça nulle part ailleurs.
Une telle offre, combien ça coûte ?
OK, je veux bien te donner un chiffre.
Il faut juste que tu répondes d’abord à cette question :
“Si j’achète un objet dans un magasin, combien ça va me coûter ?”
Oui, on est bien d’accord, ça dépend.
Parce qu’il n’est pas question que j’impose un tarif unique.
Parce que je tiens à ce que cette offre soit très souple.
Et c’est ce qui fait aussi ma force.
Je peux m’adapter à tous les projets.
Que ta maison soit toute petite, avec juste besoin de quelques améliorations.
Ou qu’elle soit immense, qu’on se lance dans un projet à long terme qui nécessite plusieurs visites et de nombreux rendez-vous en visio.
Que seulement le jardin t’intéresse, seulement la maison, ou la synergie entre les deux.
Et parce que “équitable”, ça ne s’applique pas qu’au cacao péruvien 😋, je tiens également à ce que l’on prenne le temps de s’accorder sur un prix juste.
Juste pour toi, en accord avec ton projet et tes ressources.
Juste pour moi, en toute conscience de la valeur que je vais t’apporter.

Petite parenthèse : il y a quand même une partie des frais qui ne dépend pas de ton projet.
C’est mon déplacement pour la visite chez toi.
J’habite à Sansac-Veinazès (15120), et pour le trajet, il faut compter 1€ par km (aller + retour).
C’est tout compris : carburant, péages éventuels, usure de la voiture… sans oublier le coût principal : le temps passé à conduire !
Sachant que je vais faire de mon mieux pour grouper les visites et ainsi mutualiser le prix du trajet. Trois visites la même semaine en Alsace, c’est un prix du trajet divisé par trois pour toi !

Mes frais d’hôtel, si tu habites à plus de 3 heures de chez moi ?
Zéro euros !
Tu me poses un matelas dans un coin, et j’apporte mon sac de couchage.
Oui, certaines personnes trouvent que ça ne fait pas très pro.
Mais ça m’est égal, parce que c’est autonome et résilient !  😉
Alors, cette offre d’accompagnement vers ton autonomie et ta résilience ? 
Si tu penses que c’est ce dont tu as besoin pour vraiment avancer ?

Envoie-moi un mail avec des plans et des photos de ton lieu de vie, ou de ton futur achat.
Et prends le temps de m’expliquer où tu en es, ainsi que ton projet.
Qu’est-ce que tu attends de moi ?
Comment est-ce que tu aimerais qu’on travaille ensemble ?
Est-ce que tu envisages de faire une partie des travaux toi-même ou est-ce que tu préfères les confier à des artisans ?
A quel point est-ce que tu es prêt / prête à te bouger ?
(C’est important, ça, parce que ça serait idiot qu’on perde tous les deux notre temps si tout le boulot qu’on va abattre ensemble ne débouche sur rien de concret)
Que tu sois déjà dans les starting-blocks ou que tu hésites encore à te lancer ?
Une seule adresse email : didier@monpotagerplaisir.com
(Et n’oublie pas… On se tutoie !)
A très bientôt,