Dis pépé, c’est quoi le survivalisme
coopératif et bienveillant ? 😉


Je m’appelle Didier Flipo
Je suis maraîcher bio et j’optimise mon autonomie énergétique depuis 2010
Et je t’aide sur Mon Potager Plaisir depuis 2016

– –

 –
Petit préambule : pendant les stages, on va bien évidemment se tutoyer, alors autant commencer tout de suite !
D’accord ?
D’accord !
Deuxième préambule : j’ai beaucoup hésité à employer le mot « survivalisme », car c’est un mot très fort, très connoté, qui peut faire peur. Alors soyons clairs.
Si pour toi survivalisme, ça veut dire bunker au fond du jardin, pièges à loups autour de la maison et stock de bazookas à la cave, alors pas besoin de lire la suite de cette page.
En revanche, si ça veut dire construction intelligente d’une autonomie énergétique et alimentaire, entraide entre voisins, ouverture sur les autres, partage des connaissances et bienveillance, alors tu as sonné à la bonne porte !
 –
Quand tu regardes notre bonne vieille planète, est-ce que tu penses que tout va parfaitement bien ou plutôt qu’il y a des petits détails qui clochent ?
Tu te dis peut-être que le pétrole abondant et bon marché, ça ne va probablement plus durer très longtemps ?
Tu as remarqué que des minéraux clefs allaient nous faire défaut dans quelques années ?
Tu sens que notre économie et notre système monétaire sont de plus en plus fragiles ?
Le dérèglement climatique et l’effondrement de la biodiversité te préoccupent ?
Bref, comme moi il y a une dizaine d’années, tu commences à te dire que tout ça ne peut pas continuer à croître exponentiellement pendant bien longtemps.
Personne ne peut savoir quand ni comment, mais on se dirige inévitablement vers un effondrement systémique global.
Comme le dit si bien Pablo Servigne (*), le grand chêne va s’effondrer.
Et il va laisser la place à une multitude de jeunes pousses qui s’apprêtent à prendre la relève.
Et si comme moi tu es persuadé que beaucoup de ces jeunes pousses auront pour point commun l’autonomie, la résilience, la coopération et un engagement local fort, alors on a envie de construire le même futur.
 –
Tu viens tout juste d’entendre parler de ce risque ou tu en es conscient depuis quelques années.
Les livres et internet sont une précieuse source d’information et d’inspiration, mais à chaque fois, tu as ressenti une grosse frustration au moment de mettre en pratique ce que tu avais appris.
Il te manquait toujours des détails pratiques.
Parfois juste un détail, mais qui changeait tout.
Et il fallait recommencer… que de temps perdu !
 –
Il y a tellement de points importants.
Chacun avec ses spécificités.
Chacun avec ses exigences particulières.
Chacun avec ses compétences pratiques ou techniques.
C’est souvent un détail tout bête qui transforme un échec cuisant en formidable réussite !
 –
Ou peut-être que tout se passe plutôt bien, mais tu ressens comme une frustration.
Tu sens que tu peux tout optimiser.
Tu travailles trop dur et trop longtemps pour des résultats décevants.
 –
 –
Maintenant, imagine :
Imagine que tu puisses passer une semaine chez quelqu’un qui y travaille depuis plus de 10 ans.
Qu’il t’explique toutes ses recherches, tous ses essais, ses échecs et ses réussites.
 –
Imagine que tu puisses voir exactement ce qu’il a fait.
Comment il l’a fait.
Pourquoi il l’a fait, et pourquoi il n’a pas fait autrement.
Imagine qu’il te montre chaque détail, en t’expliquant comment faire chez toi.
Imagine surtout que tu puisses poser toutes les questions qui te passent par la tête, que tu puisses réfléchir avec lui sur ton cas concret pour identifier les forces et les faiblesses de ton lieu de vie, et programmer les évolutions idéales.
Qu’est-ce que ça changera pour toi ?
 –
Beaucoup de choses, forcément.
Ce sera plus simple.
Tu n’auras plus de questions sans réponses.
Plus de bricolages qui échouent sans vraiment savoir pourquoi.
Plus de longues heures passées à parcourir en vain tes livres ou internet.
Tu seras capable d’anticiper les problèmes et faire ce qu’il faut pour que tout se passe bien.
Tu prendras plaisir à mettre en place les techniques et astuces que j’ai testé avant toi.
 –

Ce que je te propose aujourd’hui, c’est une formation concrète, axée sur la pratique et le dialogue.
Tout au long de la semaine je vais te montrer des dizaines et des dizaines d’astuces, de techniques, de savoir-faire directement applicables CHEZ TOI.
    

Mais surtout, on va prendre le temps de s’intéresser à ta maison et ton terrain.
Tu vas venir avec des plans et des photos pour que l’on puisse l’étudier et l’optimiser tous ensemble.

Sans oublier le potager.
L’autonomie alimentaire, c’est le premier pas indispensable.
Et de ce point de vue là, je sais de quoi je parle, puisque je suis maraîcher bio.
C’est mon métier.

Je ne sais pas toi, mais moi, j’adore discuter avec les pros.
Quel que soit leur métier.
C’est toujours passionnant.
Il y a toujours quelque chose à apprendre.
A chaque conversation je repars avec 2 ou 3 idées que je m’empresse de mettre en pratique pour avoir toujours plus de compétences dans tous les domaines.
Et bien, ce que je te propose, ce n’est pas un simple rendez-vous avec un maraîcher pro, mais 6 jours chez lui à plein temps !

Et quand je dis maraîcher, je ne parle pas des maraîchers qui ont des gros tracteurs, qui cultivent des hectares et des hectares.
Non, je parle bien de moi, Didier, un petit maraîcher qui n’a surtout jamais eu de tracteur.
Bon, OK, j’ai bien eu un motoculteur.
Un vieux motoculteur qui a rendu l’âme il y a 3 ans.
Et depuis, pas un seul jour il ne m’a manqué.
Je ne travaille plus le sol, je réduis mes surfaces cultivées, je suis de plus en plus proche du quotidien d’un jardinier amateur.
Un jardinier avec un TRÈS grand potager, soyons honnêtes, mais beaucoup plus proche de toi que des gros maraîchers pros.

Et dès ton retour chez toi, tu vas déjà pouvoir appliquer les premiers conseils.
Tu vas commencer à éviter les erreurs que tu fais aujourd’hui dans ton potager.
Tu vas t’amuser à tester de nouvelles astuces.

Et tu vas même pouvoir mettre en place de profonds changements dans le design, l’implémentation et l’organisation de ton potager pour en faire un lieu qui ressemble encore plus à ton jardin idéal.

Et du côté de la résilience de ton lieu de vie, que tu y habites déjà ou qu’il soit encore un projet ?
Depuis 10 ans, j’ai passé des milliers d’heures à me documenter, à faire des recherches, à expérimenter, à tester…
Pour moi, c’est normal, comme attitude.
Avant de prendre une décision importante, et avant de le conseiller autour de moi, je bûche à fond mon sujet.
Sauf qu’avec la « mode » du survivalisme, de la résilience, un peu partout sur les réseaux sociaux, je me rends compte que de nombreuses personnes parlent sans réfléchir.
Elles se mettent en avant, en prétendant tout savoir sur un sujet donné alors qu’elles se sont contentées de lire un article et visionner 3 vidéos, et déclament bêtise sur bêtise.

Ça me désole, et ça me met parfois hors de moi quand j’entends ou je lis certaines énormités… qui sont gobées aveuglément par le plus grand nombre !
Ces prétendus spécialistes sont irresponsables.
C’est quasiment criminel de leur part de prendre ta résilience à la légère.
Dans le monde préservé dans lequel on vit aujourd’hui, ça te coûtera au pire quelques Euros et quelques heures perdues.
Mais dans un monde fortement dégradé, il sera trop tard pour changer tes plans.
Trop tard pour investir dans un plan B.
Trop tard pour réparer leurs erreurs.
Tu devras faire avec.
Et ça pourrait te coûter très cher (et je ne parle pas d’Euros).

Mon objectif au cours de ces stages est de t’éviter d’avoir à vivre ces déconvenues un jour.
De te préparer au mieux.
Pour que tu connaisses vraiment les avantages et les inconvénients de chaque option pour tous les aspects importants de ton autonomie et de ta résilience.
Et que tu saches les mettre en place chez toi.

 

Quelques détails pratiques

Ce stage se déroule du samedi 25 juillet 2020 à 15h au vendredi 31 juillet 2020 à 17h.
Le prix est de 600€ TTC pour les 6 jours de stage.
L’hébergement n’est pas compris.
Je peux t’envoyer une liste de gîtes et chambres d’hôtes proches de chez moi.
Si tu préfères et si ça peut te dépanner, on trouvera un coin de pelouse chez moi pour planter ta tente.

Tous les repas sont compris, du samedi soir au vendredi midi.

On les préparera en commun à partir de produits bio, en priorité issus de mon jardin et principalement végétariens.
Les jours où le planning est chargé, certains repas seront préparés par une amie (excellente !) cuisinière.

Le lieu de stage : chez moi, tout au sud du Cantal (15120 Sansac-Veinazès), dans un petit hameau à 650m d’altitude.
Pour que je sois suffisamment disponible pour chacun d’entre vous, un maximum de 8 stagiaires sera accepté par stage.
Stage autonomie du 25 au 31 juillet 2020 : Il reste encore 7 places.
Et un détail important : je ne cherche pas des esclaves, tu es là pour apprendre, pas pour faire mon boulot !
Chaque jour, une grande place est accordée au dialogue, de la théorie à l’étude du cas de chaque participant.
Et selon les ateliers, une part plus ou moins grande de pratique, mais il est évident que tu ne viens pas chez moi pour passer tes journées à désherber ou poser du placo !
Et pour des soirées encore plus sympas, n’hésite pas à apporter ton instrument de musique !

Programme détaillé du stage

Tu verras qu’au sein de chaque demi-journée, il va y avoir un juste équilibre entre théorie, pratique, travail sur le terrain, dialogue…
On ne passera jamais une demi-journée entière enfermés à l’intérieur (sauf si le temps est vraiment pourri, ce qui est fortement improbable vu qu’il fait toujours beau chez moi !)
Et quand on est à l’extérieur, on n’est pas que dans les travaux pratiques, on prend vraiment le temps d’observer, discuter, répondre aux questions, s’écouter mutuellement, bénéficier de l’expérience et de l’avis de tous…
Samedi après-midi
Tu arrives à partir de 15h et tu prends le temps de t’installer.
On fait une visite rapide de mon potager et ma maison pour se dégourdir les jambes après la route et se mettre dans le bain.
Chacun se présente, nous parle un peu de son lieu de vie, de son expérience, de ses attentes, de ses projets…
Puis je vous explique en détail le programme, et on choisit ensemble les modules à approfondir selon vos préférences.
Dimanche matin à Jeudi soir
Sauf demande expresse du groupe, on abordera tour à tour les modules ci-dessous, de préférence dans cet ordre.
Ben oui, j’ai quand même longuement réfléchi pour établir ce programme complet, il y a une progressivité et une suite logique !
Solaire thermique et photovoltaïque
Si tu aimes prendre une douche chaude, tu me seras éternellement reconnaissant d’avoir placé le solaire thermique en premier 😉
Quant au solaire photovoltaïque, c’est la solution la plus simple pour être autonome en électricité.
Jardin potager
Le but n’est pas ici de faire de toi un(e) spécialiste du potager !
Mais on va passer une journée à bien comprendre les enjeux d’avoir un potager en terme d’autonomie.
Comment le concevoir pour qu’il soit vraiment utile sans te demander d’y travailler toute la journée.
Et ses interactions avec le reste du lieu de vie : où l’implanter, où placer la serre, comment assurer les besoins en irrigation, où stocker les récoltes…
Chauffage et eau chaude
On peut vivre sans, mais la vie est quand même plus belle avec : solaire thermique, poêle de masse, rocket stove… quelle est la solution idéale pour chez toi ?
Et apprendre à construire une petite machine à lavelo comme celle de Damien, ça te tente ?
Cuisson
C’est incroyable le nombre de solutions dans ce domaine : 3 ou 4 options en solaire, 1 ou 2 en biogaz, 4 ou 5 avec le bois, etc…
Sans oublier la marmite norvégienne ou encore les différents séchoirs pour conserver fruits et légumes.
Toilettes sèches
Une belle réponse à la fois aux risques de pénuries d’eau et à la fertilisation du potager (en respectant certaines règles !).
Maçonnerie
Savoir couler une dalle, rejointoyer un mur ou faire un enduit chaux-chanvre, ça pourrait t’être utile ?
Travaux et bricolage
J’ai rénové 2 maisons de A à Z, on choisira d’un commun accord de passer un moment sur la théorie et/ou la pratique en plomberie, électricité, menuiserie, soudure, isolation…
Ça peut être aussi l’occasion de t’initier au maniement d’une minipelle (ça te reviendra beaucoup moins cher d’en louer une que de faire appel à un terrassier).
Poulailler
Construction du poulailler, automatisation low-tech ou à base d’Arduino, conseils pour aider tes poules à survivre… 😉
Phytoépuration
La compagne idéale des toilettes sèches, pour en plus accroître la biodiversité au jardin et se créer une nouvelle source d’eau potable.
Vendredi
On ne va quand même pas se relâcher à quelques mètres de la ligne d’arrivée ?!
On va finir en beauté et bosser à fond sur le design de ton lieu de vie !
Tu mettras en pratique tout ce que tu auras appris au cours de la semaine pour finaliser un design abouti de ta maison et de ton potager.
Tout cela sous ma bienveillante supervision.
Oui, je sais, je suis bienveillant. C’est comme ça, tu n’as pas le choix, c’est à prendre ou à laisser ! 😉
Et quand tu verras ton design, tu seras ravi de constater qu’il n’a pas grand chose à voir avec ce que tu imaginais en arrivant.
(tu seras un peu moins ravi en pensant au boulot qui t’attend pour mettre tout ça en place de retour à la maison, mais je te laisse imaginer ton bonheur quand ça va fonctionner au fil des mois et des années…)

Un beau programme, un gros programme…

On ne va pas s’ennuyer, mais rassures-toi, je suis bien conscient que c’est trop pour les 6 jours qu’on va passer ensemble.
Mais coup de bol, je ne suis pas l’éducation nationale ! 😉
On va donc commencer par un rapide aperçu de chacun de ces modules, pour ensuite décider tous ensemble de ceux que l’on approfondira, avec ou sans atelier pratique.
Et si tout le monde n’est pas d’accord, j’ai tout prévu : on fera une fois ou deux des sous-groupes encadrés par des collègues plus compétents que moi sur certains de ces domaines.

Et justement avec cette alternance de théorie et de pratique, de travail à l’intérieur et au jardin, ça sera parfaitement digeste tout en étant complet et varié.

Mais pour aujourd’hui, les questions sont simples :

  • Est-ce que tu veux rendre ton lieu de vie plus autonome et résilient ?
  • Est-ce que tu veux profiter de mes connaissances et de mon expérience pour faire tout de suite les bons choix ?
  • Est-ce que tu as vraiment envie de passer une semaine intense et inoubliable qui va métamorphoser ton lieu de vie (et tes neurones !) ?

 

Stage autonomie du 25 au 31 juillet 2020 : Il reste encore 7 places.

Tu voudrais mieux me connaître avant de te lancer ?

Clique ici pour aller voir ma chaîne YouTube !

Tu pourras te faire une idée de ma personnalité et de mes compétences.
Je précise quand même que le style des stages est différent de celui des vidéos YouTube : pendant les stages, je suis plus décontracté, plus à l’aise, plus drôle (quoique… ça dépend des goûts). On se tutoie. On ne se prend pas au sérieux. On rigole. On s’autorise quelques digressions. Et contrairement aux vidéos, il n’y a pas de montage, on ne supprime pas le bêtisier !
Mais tout cela bien sûr sans perdre de vue que l’objectif principal est de te transmettre mes connaissances et mon expérience pour que tu les mettes en pratique dans ton lieu de vie.

Cette vidéo que j’ai tournée en décembre 2018 te donne un bon aperçu de là où j’en suis dans la mise en place de l’autonomie et de la résilience de mon lieu de vie (clique ici pour la voir).

(*) Tu peux aussi aller voir par exemple cette conférence de Pablo Servigne qui donne un bon aperçu de la situation actuelle.

Tu te demandes si ce stage est bien fait pour toi ?
Tu peux m’envoyer un mail à didier@monpotagerplaisir.com

Tu préfères qu’on en parle quelques minutes ?
Appelle-moi au 06.64.23.79.88
(+33.6.64.23.79.88 si tu n’habites pas en France)

A très bientôt dans le Cantal,
 
0