Pourquoi je fais des vidéos…

Aujourd’hui, un article un petit peu à part, puisque je vais vous parler de moi, de mon parcours, et surtout de ce qui m’a amené à vous proposer ce site et ces vidéos.

Oui enfin, ne vous inquiétez pas, on va surtout s’intéresser à ce qui est en lien avec le jardinage et le maraîchage…

On va remonter à 2009… à cette époque-là, je travaillais depuis 17 ans dans l’industrie des jeux vidéos. J’avais été tour à tour programmeur, graphiste, expert technique, manager…  des expériences passionnantes dans un milieu dynamique, et toujours une ambiance détendue tout en étant très pro, très efficace.

Mais au fil des ans, j’ai fini par en avoir assez d’être toute la journée enfermé dans un bureau, planté devant un écran ; et surtout, j’ai vraiment pris conscience que ce n’était plus ce que j’avais envie d’apporter à la société. Un jeu vidéo, c’est un loisir agréable, mais ça reste quasiment tout le temps très superficiel, trop superficiel.

J’ai eu envie, et j’ai même eu besoin, de retourner à mes racines, à la campagne, de retrouver le contact avec la nature, et d’apporter ma petite contribution au bien-être et à la santé de mes concitoyens… j’ai donc décidé de devenir maraîcher bio. J’ai démissionné, et pendant 1 an j’ai fait une formation et des stages. Et coup de bol, pendant cette formation, j’ai découvert un métier beaucoup plus complexe que je n’aurais cru. Très technique, et tant mieux car du coup c’était encore plus passionnant.

 

Au passage, une petite anecdote : quand j’étais ado, je devais souvent aider mes parents au potager. Et le problème c’est qu’à cette époque-là, j’étais bien plus attiré par le sport et les jeux. Et à la fin d’un été particulièrement intense en jardinage, j’ai fini par craquer : “mais j’en ai trop marre, c’est vraiment nul votre jardinage. Regardez-moi bien, vous pouvez être certains que je n’aurai jamais de potager, jamais de la vie !!!” Aujourd’hui mon potager est plus grand qu’un terrain de foot, il fait près d’un hectare.

 

Eh oui, je me suis donc installé maraîcher, seul, sans expérience, et j’ai beaucoup galéré les premières années.

J’ai eu un mal fou à protéger mes cultures des parasites et des maladies, à gérer les adventices (les mauvaises herbes), à calculer mes plannings de culture, et tout simplement à assurer des récoltes qui me permettent d’en vivre… J’ai donc continué à apprendre énormément : plusieurs jours de formation chaque mois, beaucoup de lecture, à la fois des livres et sur internet, j’ai demandé un maximum de conseils à mes collègues plus expérimentés. J’ai synthétisé des informations venant de nombreuses sources différentes, et parfois en désaccord (!)… les maraîchers pro, les jardiniers amateurs, les scientifiques, les chercheurs… et j’ai retenu et gardé ce qui marche vraiment !

Aujourd’hui je continue à me former et expérimenter sans relâche. Et quand je repense à mes résultats d’il y a à peine 3 ou 4 ans, je n’en reviens pas du chemin parcouru. Très franchement, je suis le premier surpris de la réussite de mes cultures !

 

Et je me suis donc dit que je ne pouvais pas garder pour moi tout ce travail de synthèse, toutes ces recherches et ces expérimentations… Je me suis dit que si ça m’avait aidé moi, ça pouvait et ça devait vous aider vous !

Je passe donc maintenant beaucoup de temps à analyser et à comprendre ce qui a raté et ce qui a réussi, à synthétiser les informations vraiment importantes pour que vous ayez à votre tour toutes les chances de réussir.

Dans mes vidéos et mes articles, je ne vais surtout pas vous apporter une série de trucs à appliquer bêtement sans les comprendre, avec le risque qu’ils ne soient pas adaptés à votre situation. Je prendrai plutôt le temps de tout vous expliquer depuis la base, pour que vous compreniez vraiment comment fonctionne un sol, comment fonctionne une plante, comment fonctionne un écosystème comme votre potager. Pour chaque situation, je veux vous permettre de choisir en toute connaissance de cause la technique, la solution qui vous convient, et vous amener progressivement à une autonomie solide et sereine.

Vous serez à l’aise avec ces connaissances que vous aurez acquises, vous n’aurez plus l’appréhension de faire des bêtises, vous comprendrez profondément votre potager, vous serez vraiment comme un poisson dans l’eau, et jardiner sera un plaisir ! Oui, ce n’est vraiment pas par hasard si j’ai choisi de m’appeler « Mon Potager Plaisir ». Je vous promets que vous vous direz à chaque fois “m’occuper de mon potager, c’est vraiment un plaisir !”

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *